Feminisation des #COMEX – ça n’avance pas assez.

Etude annuelle de l’Observatoire de la féminisation des entreprises réalisée par Michel FERRARY – Skema

Mon résumé…

Au delà de l’effet d’ “ascenseur législatif” (que je nomme moi leveir légal) de la loi Copé-Zimmermann sur la féminisation des conseils d’administration, l’irréductible plafond de verre des #Comités exécutifs perdure : les femmes représentent 13.69% des comités exécutifs alors qu’elles représentent 32.33% de la population cadres, vivier traditionnel de recrutement des dirigeants.

Une rupture de plus en plus marquée entre entreprises “bonnes élèves (pourcentage élevé de femmes dans les effectifs et l’encadrement) et les autres … Mon collègue le professeur M. Ferrary distingue 4 types d’entreprises: Machistes, Amazones , Féminines et Masculines et situe précisment chaque entreprise en fonction de ces qualifications.

Et pourant le Femina Index continue à surperformer au sein du CAC40 sur le moyen terme (2013-2019) et long terme (2009-2019)

Lire: Michel Ferrary et Stéphane Déo: «Diversité femmes-hommes dans les entreprises et performance financière», Revue Banque, 829, 1er février 2019