READ more:

 

Page suivante »

Travaux de recherche du CEDE – ESSEC sur l’activisme en cours

Encore un activiste de renom Nelson Peltz qui anticipe pour #2018 l’émergence des sujets societaux: « battles companies on ESG and EPS »
Wednesday January 10, 2018

NelsonpeltzbattlescompaniesonESGandEPS

Et au passage questionne la nature des titres nominatifs ou non sur la capacité a engager un dialogue avec l’entreprise (et à defaut faire une « battle » ) – Au moment ou on réfléchit en Europe à la transcription de la directive « shareholders » voila une question majeur posee!

fort intéressantes aussi les tendances AG 2018

Page suivante »

Alors que la réflexion entamée s’accélère autour du rôle et des missions de l’entreprise, sa gouvernance, le partage de la valeur ajoutée en France…(voir entre autres 

Réécrire l’article 1833 du code civil (proposition de loi) ou changer son interprétation et la culture e gouvernance…Réécrire le code AFEP-Medef qui fait autorité.

Code AFEP MEDF de gouvernement d’entreprise novembre 2016

Extrait d’un article de  Xavier Hollandts, professeur à Kedge Business School & Bertrand Valiorgue, professeur à l’Université de Clermont

C’est bien souvent cette « soft law » qui fixe des règles et des pratiques qui ont cours au sein de nos entreprises. Ainsi, 118 entreprises des 120 plus grandes entreprises françaises font explicitement référence dans les rapports annuels au code AFEP-Medef alors que plusieurs dispositions de ce code sont discutables, voire juridiquement fausses, mais profitent toujours in fine à certaines catégories d’actionnaires toujours plus préoccupés par la capture de dividendes que les projets stratégiques de long terme.

Read more : https://theconversation.com/redefinir-lentreprise-et-sa-finalite-une-revolution-en-marche-89419

Page suivante »


Dans une lettre envoyée aux patrons des entreprises dont il est actionnaire, BlackRock les invite à travailler plus activement pour le bien de la société. Une prise de position qui …provient du plus grand gestionnaire d’actifs de la planète, avec 6 000 milliards de dollars en portefeuille… soit deux fois le PIB de la #France !

https://www.blackrock.com/corporate/en-us/investor-relations/larry-fink-ceo-letter Source link

Voir aussi mon post antérieur portant sur la politique de votes engagée sur le sociétal du fonds BLACKROCK  …

Page suivante »

La Politique_de_vote_Proxinvest_2018_version-2018.3 (1)

  1. Je souscris au propos suivants :

Les sociétés cotées ont un devoir renforcé de gestion dans l’intérêt  des parties prenantes et dans une optique de création de valeur à long terme. Ceci repose sur un traitement équitable des actionnaires et une communication sincère au marché. De leur côté, les investisseurs doivent exercer leurs droits d’actionnaire et assurer un contrôle final efficace par une communication de leurs préoccupations aux dirigeants et une participation active à l’assemblée générale… Tandis que la montée de l’Investissement Socialement Responsable place la mise en jeu de la responsabilité, donc la bonne gouvernance au cœur de la stratégie d’investissement.

Quelques éléments de base sur PROXINVEST :

Principal analyste français indépendant de résolutions d’assemblées générales des sociétés cotées… promeut activement la démocratie actionnariale…Et met à disposition depuis 2015 sur son site Internet  sa politique de vote révisée chaque année. Cette version 2018 est la treizième révision publiée…

Membre fondateur du Best Practice Principles Group qui a défini son code de bonne conduite: les Best Practice Principles Shareholder Voting Research,  Proxinvest publie aussi sa déclaration de conformité de  sur son site Internet.

Proxinvest a un Comité d’Orientation composé de personnalités qualifiées ayant une expérience large et diversifiée dans les domaines d’intérêt de Proxinvest.

Les 5 grands principes de la politique de vote :

I. Approbation des comptes et de la gestion
 Principe : Intégrité de la gestion, de la gouvernance et de l’information financière
II. Conseil d’administration ou de surveillance
 Principe : Séparation des pouvoirs, indépendance et compétence du conseil
III. Affectation du résultat, gestion des fonds propres et opérations en capital
 Principe : Gestion raisonnée des fonds propres sur le long terme et respect absolu
des actionnaires
IV. Rémunération des dirigeants et association des salariés
 Principe : Association des salariés, transparence, cohérence, et équité des
rémunérations
V. Modifications statutaires et droits des actionnaires
 Principe : Egalité de traitement des actionnaires, une action = une voix

La suite ici

Page suivante »
Projection pour 2018 en GOUVERNANCE ? Une tendance que j’étudie au CEDE  @ESSEC depuis 3 ans émerge …
ACTIVISME for the best or the worst? Extracts from « Global-and-regional-trends-in-corporate-governance for 2018 (Harvard Law School) : Activists continue to focus on European markets, including the UK, Germany, Switzerland, the Netherlands, and France, as large companies like AkzoNobel, Commerzbank, Danone, Nestlé, Parmalat, and Safran have been targeted. 2018 is likely to see more activity as U.S. and European activists look for new opportunities in Europe…Et des Extraits d’un article des Echos de Laurence Boisseau 

A fin septembre, 106 sociétés basées en Europe ont reçu des demandes publiques d’investisseurs activistes. D’ici la fin 2017, l’activisme devrait dépasser – ou au moins égaler – les niveaux connus au cours de 2016 au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, selon le rapport d’Activist Insight et des cabinets d’avocats Skadden, Arps, Slate, Meagher Flom LLP.

Et ces chiffres ne sont que la partie émergée de l’iceberg. « Il y a moult campagnes qui sont et resteront secrètes », commente Armand Grumberg, associé chez Skadden.

Un nombre de campagnes initiées par des non européens au plus haut en 2017 : 29 sociétés ciblées, contre 19 en 2014. Cette année, 72 % des campagnes ont été dirigées par des Américains.

Third Point sur Nestlé.  Corvex et 40 North qui à  Clariant, se sont opposés au projet de fusion avec Huntsman. La France placée après le RU et l’Allemangne avec 7 campagnes publiques

 

Page suivante »

Nicolas Hulot et le rôle social des entreprises

Page suivante »

By Martin RICHER, in french sur son super BLOG : Management & RSE – Synthèse personnalisée de l‘étude BCG 

 

Entre autres même si tout est à lire :

Impliquez les Conseils

Le BCG regrette la relative passivité des Conseils d’administration sur laRSE / EnFrance, une  augmentation  de la proportion des entreprises du SBF 120 qui disposent d’un comité RSE : 37% en 2017 contre 27% en 2013[11].

Le Conseil doit donc se saisir du sujet de la politique RSE, y compris « pour contrer les initiatives portées par les investisseurs activistes qui cherchent essentiellement les profits à court terme et ne se préoccupent pas de la viabilité à long terme de l’entreprise ». Le BCG recommande également aux Conseils de se préoccuper de  programme permettant de lier une partie significative de la rémunération variable des dirigeants à l’atteinte d’objectifs RSE.

ETC ETC Must READ!

Du pur profit à la RSE : les repentis de la marge brute

Page suivante »

Le 18 octobre 2017, le Club Génération #Startuppeuse organisait : « À l’assaut des pactes d’actionnaires », quatrième événement « In Real Life » depuis son lancement sur Wirate.

Dans ce Club de mécénat de compétences, grâce à la mobilisation d’expert/es (128 à ce jour), nous abordons des thématiques concrètes utiles aux #Startuppeuses qui sont intégrées dans le Club, après une sélection liée à l’impact potentiel du projet et la qualité de la personne et de son équipe (25 à ce jour).

En effet, au-delà des échanges en mode digital (80 % du système), travailler en mode collectif est encore le meilleur moyen de mieux se connaître et  d’accompagner ces jeunes créatrices.

1er atelier en DROIT.

Bien des #Startuppeuses étant fâchées avec la discipline : un des objectifs est de leur montrer l’importance stratégique du juridique, tenter de leur faire acquérir une culture de base et les réconcilier avec les avocats et conseils.

Un trio de choc, expertes au Club, qui a bénévolement préparé la session. « À quoi ça sert un pacte d’actionnaires» ?

Article du JSS 003272_25 (2)

Page suivante »

La saison des Assemblées Générales 2017 est achevée. Forte des travaux menés au  Centre Européen en Droit et Economie (www.CEDE-ESSEC) sur la possible réappropriation du pouvoir par les actionnaires, munie des statistiques du Grand Prix des AG de l’Institut du Capitalisme Responsable et d’éléments de Proxinvest,  à l’aune de la nouvelle Directive « shareholders » adoptée ce printemps, je questionne les droits mais aussi le DEVOIR d’engagement des actionnaires pour que vive la démocratie actionnariale. Y a-t-il un déplacement du pouvoir du Conseil d’administration vers l’Assemble Générale, revendication portée par les textes et les acteurs ? Qu’est-ce que l’activisme actionnarial en France ?

Le mouvement debute à peine…

RFL120 58-59 EXPERT ACTIONNAIRES ACTIVISTES VIVIANE DE BEAUFORT (1)

NB dans l’article une erreur s’est glissée : Davantage de Résolutions rejetées (en 2016, 56 Résolutions émanant de 27 sociétés;  45 résolutions externes déposées  dont 33 par des actionnaires et 12 par des actionnaires salariés. Sur les 45, 8 ont été adoptées soit 17.8% concernent non le CAC 40 mais l’univers Proxinvest

Page suivante »