RSE des entreprises, éphémère chimère ou bouleversement des paradigmes ?

Grain de sel VDB :

« La société est gérée dans son intérêt social, en prenant en compte les enjeux sociaux et environnementaux de son activité ». loi PACTE du  22 mai 2019 – Art. 1883 du code civil …La Loi propose même que l’entreprise énonce une raison d’être, voire adopte un statut d’entreprise à mission.

Sauf que pour que cela ne relève pas de l’incantation, il faut un engagement réel, une réflexion de fonds et accepter d’affronter des conflits intérêts des parties prenantes de l’entreprise au nom de cet intérêt social . Difficile sinon impossible – Restons optimistes!

Une condition sine qua non est l’engagement personnel de la direction pour engager son entreprise sur une mutation du modèle. Je cite @Emmanuelle Duez, fondatrice de La Compagnie by Boson (ESSEC alumna) qui intervenait lors de cette conférence Human du   Maddy Keynote 30 janvier 2020.    : « Le modèle capitaliste dans lequel nous vivons pousse les entreprises à agir à court terme, à suivre la mode. Il faut changer ce point de vue, et essayer de viser un alignement des intérêts respectifs des parties prenantes.

La suite est à lire ici: RSE des entreprises, éphémère chimère ou bouleversement des paradigmes ? Maddyness – Le Magazine sur l’actualité des Startups Françaises.

Source link