ROI + RSE au final ça donne le “Total Societal Impact »

By Martin RICHER, in french sur son super BLOG : Management & RSE – Synthèse personnalisée de l‘étude BCG 

 

Entre autres même si tout est à lire :

Impliquez les Conseils

Le BCG regrette la relative passivité des Conseils d’administration sur laRSE / EnFrance, une  augmentation  de la proportion des entreprises du SBF 120 qui disposent d’un comité RSE : 37% en 2017 contre 27% en 2013[11].

Le Conseil doit donc se saisir du sujet de la politique RSE, y compris « pour contrer les initiatives portées par les investisseurs activistes qui cherchent essentiellement les profits à court terme et ne se préoccupent pas de la viabilité à long terme de l’entreprise ». Le BCG recommande également aux Conseils de se préoccuper de  programme permettant de lier une partie significative de la rémunération variable des dirigeants à l’atteinte d’objectifs RSE.

ETC ETC Must READ!

Du pur profit à la RSE : les repentis de la marge brute