Loi Pacte : les députés font le minimum sur la transparence en matière d’écarts de salariaux

L’espoir suscité par le gouvernement sur la transparence et les écarts de rémunérations douché. Dans le cadre de l’examen de la loi Pacte, Bercy a fait adopter un amendement beaucoup moins contraignant

L’amendement porté par une cinquantaine de députés de la majorité proposait d’obliger les entreprises de plus de 1 000 salariés en France et 5 000 à l’étranger à publier les rémunérations par quartile, ainsi qu’un ratio mesurant l’écart entre la rémunération la plus haute et la rémunération médiane . Il proposait aussi un ratio entre la rémunération la plus haute et la plus basse. Le tout, en justifiant chaque année les évolutions des écarts de salaires.

Le texte  adopté vendredi en commission prévoit la publication du salaire moyen dans l’entreprise, et non du salaire médian, et surtout exclut la rémunération des dirigeants.
Source link