Levée de fonds, de l’autre côté du miroir, épisode 1

 

Levée de fonds, de l’autre côté du miroir, épisode 1 sur Maddyness par Jean-Baptiste Cousin, CFO du Hardware Club. 20 decembre

Extraits utiles:

Le venture capital (la première brique de financement dite professionnelle) peut se passer de l’intervention d’un leveur de fonds ou d’une boutique M&A (des accompagnateurs conseils côté startup).

CADRE DE DROIT : Parce que l’investisseur gère l’argent de tiers, il doit suivre des procédures  (code de déontologie, conflits d’intérêts, incidents et alertes éthiques, encadrement des abus de marché, lutte anti-blanchiment et financement du terrorisme, suivi des investissements…) et règles produties par l’Autorité des Marchés Financiers, via son règlement général  et  l’European Securities and Markets Authority –  ESMA.

 

COMMENT CA MARCHE : Côté des opérations, le  vivier d’opportunités d’investissements (le dealflow). Au HWC, nous balayons 30 nouveaux dossiers par semaine. Sur chacun des dossiers, nous appliquons notre grille d’évaluation, nos critères d’investissement, notre analyse. En parallèle, vous avez les startups  des semaines passées (une dizaine en cumulé), sur lesquelles le fonds approfondit son étude et les startups  en portefeuille (entre 20 et 40, généralement), qu’il faut suivre…

DONC les fonds manquent de temps 

Boîte à outils de l’entrepreneur

Organisez vos documents

  • Créez une chambre de données (« dataroom ») sur Dropbox ou Drive ou même Mega.nz (tous gratuits)
  • Pensez l’architecture en amont (ou sinon inspirez-vous de la proposition ci-après)
  • Nommez un responsable, en charge du dépôt, du suivi et du contrôle des éléments
  • Prenez le temps de bien renommer les documents déposés, pour que tout le monde s’y retrouve en un clin d’œil (ex : datedeversion_nomdudocument)
  • Idéalement, tenez un index à jour de vos dépôts/retraits, que vous laissez en racine de la dataroom

La table de capitalisation…

  • Pensez à bien séparer les différents tours de financement déjà réalisés, en colonne, pour qu’en un coup d’œil on puisse en percevoir le nombre ainsi que le montant levé par tour
  • Catégorisez les porteurs de parts sociales, en blocs, en quatre catégories : fondateurs, management, Business Angels, investisseurs professionnels. En indiquant bien le total détenu par chaque bloc, en volume et en pourcentage
  • Matérialisez bien le pool de BSA/BSPCE déjà émis et les parts déjà souscrites
  • Précisez la valeur « pre-money » et la valeur « post-money » de chaque tour, la valeur nominale et la prime d’émission

… et le prévisionnel

  • Jouez le jeu à fond même si on sait qu’un prévisionnel se réalise rarement
  • Prenez le temps de détailler chaque poste (salaires, R&D, frais généraux…)
  • Et surtout, travaillez votre flux de trésorerie (cashflow), c’est-à-dire le tableau mensuel des entrées/sorties de cash
  • Pensez aussi à bien faire apparaître le burn rate (montant de cash utilisé chaque mois) ainsi que le runway (nombre de mois avant d’arriver à la pénurie de cash)
  • Et si vraiment vous êtes déterminés, proposez 2 à 3 scénarios de l’ensemble de ces éléments (mauvais, neutre, bon)

Définissez votre roadmap en amont

  • Modélisez des scénarios (probabilité de succès : basse, neutre, haute), au moins on ne pourra pas dire que vous n’aviez pas anticipé
  • Prenez le temps de rédiger votre plan de déploiement, de manière détaillée et pratique car les concepts, c’est bien, mais l’exécution, c’est mieux !

Faites-vous aider pour vos bilan et compte de résultat

  • Appelez votre comptable  et demandez-lui la « plaquette » à date
  • Ne soyez pas frileux à l’idée de bosser sur une clôture intermédiaire. Ce n’est pas sexy mais très utile
  • Commentez les éléments comptables communiqués pour donner du sens aux chiffres passés, tout simplement

Préparez un pitch deck étoffé

Choisissez avec soin les personnes qui rencontreront les investisseurs

  • Plus de 2 personnes ne sert à rien)
  • Préférez des rendez-vous thématiques (stratégie, produit, techno…) où le CEO vient accompagné du directeur correspondant

Soyez transparent et assumez les potentiels changements d’agenda pour que l’investisseur puisse anticiper et s’adapter

Source link