Les fautes éthiques poussent plus les patrons vers la sortie que les mauvais résultats financiers




Un coup de mou sur la rentabilité ? Une dispute avec le conseil d’administration ? Non, les départs forcés des dirigeants d’entreprises sont désormais plus souvent dus à leurs écarts de conduite. Selon l’enquête annuelle de PwC, 40 % des remerciements des patrons des entreprises cotées résultaient d’un manquement à l’éthique en 2018, le double de 2017. Une conséquence directe du mouvement #MeToo qui réclame aux entreprises plus de transparence.



Source link