La crise de gouvernance d’EssilorLuxottica repose la question des fusions entre égaux




Des investisseurs avaient sonné l’alerte. Les modalités du rapprochement d’Essilor et Luxottica, prometteuses sur le plan économique, comportaient de sérieux risques de gouvernance. À quelques jours de l’Assemblée générale, les deux dirigeants du nouveau groupe se sont déclaré la guerre, chacun accusant l’autre de vouloir prendre les manettes. Une crise de gouvernance qui illustre les difficultés des “fusions entre égaux” et met en cause la responsabilité des dirigeants vis-à-vis de leurs parties prenantes.



Source link