#Financement : 5 bonnes raisons de mobiliser une aide régionale pour son entreprise

Vers quel dispositif de financement se tourner lorsque l’on développe son entreprise. Et, s’il est souvent tentant de concentrer ses efforts sur la recherche d’investisseurs, votre région peut vous aider à faire grandir votre startup, sans dilution de votre capital.

Pour tout entrepreneur, la route du succès peut être parfois longue et coûteuse. Dès les premières phases de développement de son projet – mais aussi tout au long de son parcours – il sera en effet confronté à des investissements humains, financiers et techniques. Mais alors que beaucoup d’entreprises ne savent même pas qu’elles sont éligibles à une aide, les régions sont de plus en plus nombreuses à proposer des dispositifs accessibles et adaptés à leurs besoins. La Région Île-de-France soutient ainsi plus de 2 500 entreprises par an et consacre 65 millions d’euros au développement des entreprises via des subventions et avances remboursables. Nous avons rencontré Alexandra Dublanche, Vice-Présidente de la Région Île-de-France, chargée du développement économique, de l’agriculture et de la ruralité, pour connaître les bonnes raisons de faire appel à une aide publique en tant qu’entrepreneur.

1. Se différencier par l’innovation

Qu’il s’agisse d’anticiper les besoins de son marché, les attentes de ses clients et prospects ou de se différencier de ses concurrents, l’innovation est un des piliers du développement de toute entreprise. Or pour mener à bien son projet d’innovation, il est nécessaire de réunir des moyens matériels et humains qui devront être financés aux différents stades de son évolution. Qu’il s’agisse d’une innovation technologique, sociale ou numérique, des aides publiques – telles que le dispositif Innov’up proposé par la Région Île-de-France – peuvent alors intervenir pour aider les entreprises à concrétiser leurs idées.

À relire : Les 5 étapes incontournables pour passer de l’idée à la commercialisation

Les régions se présentent aujourd’hui comme des acteurs à part entière du développement des jeunes pousses, avec une présence à toutes les étapes de la vie d’un projet innovant, depuis l’idée jusqu’à sa concrétisation.

2.  virage du digital

La révolution du digital conduit les entreprises à réinventer leurs offres de produits et de services, à revoir en profondeur leur organisation et mode de production et à repenser leurs relations avec les clients et leurs différentes parties prenantes (salariés, fournisseurs, partenaires, citoyens…). La digitalisation des entreprises constitue ainsi un enjeu majeur pour la compétitivité de l’économie francilienne et une priorité partagée par l’ensemble des aides régionales aux entreprises.

Grâce aux dispositifs d’aide de la Région Île-de-France par exemple, Faber.place, plateforme de mise en relation avec des artisans d’art, a pu bénéficier d’un accompagnement dans le développement et l’expérimentation d’un outil de gestion digitale dédié à ses ateliers d’artisans partenaires. La jeune startup compte aujourd’hui plus de 38 000 ateliers référencés.

3. S’envoler pour l’international

Pour les TPE/PME, l’export constitue une étape difficile et risquée qu’il convient de bien préparer et qui implique un engagement conséquent des ressources de l’entreprise. Ces dernières sont souvent financières, mais aussi humaines avec souvent une forte mobilisation de l’équipe dirigeante. Pour soutenir les entreprises dans leurs démarches d’internationalisation, les aides régionales peuvent aider les entrepreneurs à mener leurs études de marché, prospecter sur des salons internationaux, protéger leur propriété intellectuelle ou encore recruter les ressources clés de leur développement international comme un responsable export et VIE (Volontariat International en Entreprise). C’est le soutien dont a pu bénéficier la startup CréerMonLivre grâce au dispositif TP’up de la Région Île-de-France.

4. Réduire son impact environnemental

La limitation de l’impact des activités économiques sur l’environnement, plutôt qu’une contrainte, peut constituer un formidable levier de compétitivité et d’innovation pour les entreprises. Elle peut également conduire à adopter de nouveaux modèles économiques vertueux, telle que l’économie de la fonctionnalité ou l’économie circulaire. Les aides régionales aident les entrepreneurs à investir et innover dans ce domaine.

La startup francilienne InnovaFeed, spécialisée dans la production de farines d’insectes, a ainsi pu bénéficier d’une aide de sa région, et ambitionne de faire émerger une nouvelle filière agricole innovante, durable et socialement vertueuse.

5. Changer d’échelle

Réussir sa croissance pour une TPE/PME implique la conjonction de nombreux facteurs : connaissance fine des marchés, vision stratégique, évolution de la structure et des méthodes managériales, accroissement des capacités de production, maîtrise de la qualité, structuration de l’entreprise… Cette phase de croissance est très souvent synonyme de fragilisation de l’entreprise à court terme, aussi il est indispensable de renforcer la structure financière de l’entreprise. Avec TP’up et PM’up, la Région Île-de- France encourage et soutient les entreprises dans la mise en œuvre de stratégies de croissance ambitieuses. Elle a par exemple aidé La Boîte à Champignons à financer une partie de son nouveau site de production et de multiplier ses volumes par 4. Un soutien qui lui permet de aujourd’hui de poursuivre son ambition première avec succès : réintroduire le champignon dans la ville.

Maddyness, partenaire média de la Région Île-de-France

https://www.maddyness.com/finance/2018/03/02/financement-5-bonnes-raisons-de-mobiliser-aide-regionale-entreprise/ est un article de https://www.maddyness.com

Source link