DEMAIN AVEC LES HOMMES , un LivreBlanc initié par Marie-Hélène COSSÉ

Optimiste,  créatif, féministe tout en s’écartant du mode militant. Mid&Plus, site internet écrit par des femmes afin de mettre en lumière les pratiques et initiatives positives construites au féminin, a voulu se positionner sur l’égalité entre les femmes et les hommes : « Grande cause du quinquennat» .

Des contacts, des rédactionnels courts d’experts et /ou engagées sur le thème, hommes et femmes pour un  livre blanc remis à Emmanuel Macron et
Marlène Schiappa  pour oser construire ensemble un monde juste. 

Experts :
ÉDUCATION: Jean-Louis Auduc Viviane de Beaufort Clotilde Lemarchant Albert Louppe Gaël Pasquier Françoise Vouillot
VIE PROFESSIONNELLE Carine Barbe
Myriam Bincaille Gonzague de Blignières Isabelle Blin
Gaël Dupret Thierry Willième
VIE PRIVÉE Fatma Bouvet de la Maisonneuve
Frédérique Clavel Armelle de Guibert Gilles Lazimi
Jérôme-Arnaud WagnerVIE CIVILE: Nora BarsaliEmma Bensoussan-Crémieux Pierre-Yves Ginet Michel Hössler Madjid Messaoudene Françoise Morvan

Grands témoins : Mercedes Erra  Naïma Korchi  Sofia Merlo Melissa Plazza

Parmi, ces riches apports d’idées, j’avais choisi d’évoquer l’entrepreneuriat au féminin comme moteur de changement du modèle économique!

« Comme professeure, je travaille sur l’individu•e, même si le système doit aussi évoluer en parallèle et les codes changer. Trop peu de startuppeuses encore, du fait d’une projection sur un modèle masculin qui crée un complexe d’imposteur∙e fait qu’elles sont trop nombreuses à s’arrêter en chemin. Une nouvelle génération de startups innovantes fondées par des filles/femmes portant des projets à impact émerge, mais elles ont besoin d’accompagnement. Pas seulement sur la technique mais sur leur posture personnelle : mentoring, coaching, rencontres, travail en réseau pour limiter le découragement et s’enrichir mutuellement, faire cesser « les rendez-vous manqués » dans la prise de parole, la quête de financements,etc. Un changement de paradigme intervient (French impact, ISR…) transformant les stéréotypes par défaut en vertu : les #startuppeuses avec leurs business plans moins « rock’n’roll » plus réalistes et plus pérennes
peuvent négocier le virage si on les y aide. Je demande que les institutions et les corporate soutiennent le Club Gen #Startuppeuse, initiative bénévole lancée pour « nos filles », afin d’en faire un mouvement collectif, susceptible de se déployer sur les territoires et en Afrique, là où la France a des intérêts importants. Le Club Gen #Startuppeuse s’articule avec l’incubation et tous les autres dispositifs existants.  Je lance un call to action, mon système fait appel à la bienveillance collective ! »

Parmi toutes les prises de paroles très pertinentes et parfois disruptives , 2 qui me marquent :

1/GONZAGUE DE BLIGNIÈRES: « La parité est un combat fondamental, mené depuis des décennies. Si les avancées législatives ont été nombreuses. Un monde juste est l’aspiration de tous.  Car l’enjeu est bien là, l’égalité homme-femme n’est pas seulement la place de l’un par rapport à
l’autre. L’égalité homme-femme est LA vision
du monde juste de demain. Ne nous trompons
pas, cette ambition  passe par des actions concrètes, des mesures qui s’appliquent. C’est aussi l’action de chacun,
dans son champ de responsabilité, au quotidien,
dans son activité professionnelle comme
dans son cercle personnel. C’est aussi être pleinement
dans la communauté humaine : oser la
confiance, libérer la parole pour stimuler l’initiative,
endosser la responsabilité, tenter, se
tromper mais ne pas se décourager. Favoriser
l’intelligence collective, celle des hommes et
des femmes qui, ensemble, mesurent combien
il est inconcevable de faire l’un sans
l’autre surtout pour surmonter ensemble les
grands défis à relever et qui doivent être gagnés,
ensemble, pour l’avenir même de notre
planète. Et par là-même, l’avenir des femmes
et des hommes ((((((((((((((((

FRANCOISE MORVAN VP de la Ligue du droit international des femmes (LDIF) et de l’Association franco- africaine des femmes parisiennes (AFAFP);  la laïcité est une condition essentielle à l’émancipation des individus et notamment des femmes.

Viviane De Beaufort

Docteure en Droit, professeure titulaire à l’ESSEC Business School, Chaire Jean Monnet, Co-directrice du cursus DROIT et du Centre Européen de Droit et d’Economie, Experte auprès de l’Union Européenne. Adviser ou administratrice deThink tanks et réseaux pro féminins. fondatrice des Women programmes et du club Génération #Startuppeuse. Auteur de nombreuses publications et articles. Active sur les RSS, webmaster de groupes linked in et de 2 blogs. Engagée pour la #RSE et le #DD. associée de @Voyagir. Chevalier de l’Ordre du Mérite et de la Légion d'Honneur. En un mot ENGAGEE!

En rapport :