Ce que l’index d’égalité salariale change pour les #PME

entreprises de plus de 50 salariés doivent publier sur leur site internet cet index, communiquer à leur CSE et l’inspection du travail.

100 points &  5 cinq indicateurs :

  1. L’écart de rémunération femmes-hommes : 40 points.
  2. L’écart de répartition des augmentations individuelles : 20 points.
  3. L’écart de répartition des promotions (uniquement dans les entreprises de plus de 250 salariés) : 15 points.
  4. Le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité : 15 points.
  5. La parité parmi les 10 plus hautes rémunérations : 10 points.

Les entreprises qui ne publient pas leur index  risquent une sanction de l’inspection du travail, pouvant atteindre 1% de la masse salariale.

Une fois l’index  publié, les entreprises qui comptent un score inférieur à 75/100 ont 3 ans pour mettre en place des « actions de rattrapage ». Au bout de trois ans, si le score n’a pas dépassé les 75/100 celles-ci se verront sanctionnées, d’une pénalité financière de 1% de leur masse salariale.

Ce que l’index d’égalité salariale va changer pour les PME françaises  Maddyness

Source link