Article d’ 08/03/2018 in LeRevenu.com ou BOURSORAMA

Indépendance, internationalisation, diversité des compétences et rajeunissement : la discrimination positive en faveur des femmes a eu des effets vertueux sur les conseils d’administration.
La loi Copé-Zimmermann de 2011 a rempli sa mission.

Le pourcentage de femmes dans les conseils d’administration du SBF 120 atteint 42,6%.

Qu’en est il en deçà du SBF120? le manque d’Open  data rend difficile toute statistique excepte sur l’univers de Middlenext. Pour rappel en 2020 toutes les stes de 250 salaries sont concernées…On avance  ?

Mais, au-delà des chiffres, pour ressentir l’effet bénéfique de la discrimination positive, encore faut-il que les femmes s’épaulent entre elles : «Les femmes, fortes de leurs compétences qui ne sont plus à démontrer, doivent se rendre visibles et gagner en confiance en elles», souligne Viviane de Beaufort, professeure à l’Essec et fondatrice des Women ESSEC EXEC Programmes. L’enseignante observe  que «les femmes plus expérimentées tendent plus facilement la main aux autres, créent des clubs d’entraide et échangent leurs contact».VDB

Lire l’article  

ou : http://www.boursorama.com/actualites/les-vertus-cachees-de-la-feminisation-des-conseils-d-administration-be54f484c1308b327f8e7e3e0b97d30a

Florie Reitiger

Après 3 ans en alternance à l'ESSEC Executive Education, j'assiste aujourd'hui Viviane de Beaufort en tant que Chargée de mission sur les Women programmes. Je gère le marketing, la commercialisation et la communication de ces formations et j'assiste Viviane sur le développement du Club Génération #startuppeuse.

En rapport :