Dans l’UE en 2015, les femmes gagnaient 16,3 % de moins que les hommes. Cet écart de rémunération varie entre l’Estonie (26,9 %), la République tchèque (22,5%), l’ Allemagne (22 %), l’Autriche (21,7 %) et l Royaume-Uni (20,8 %). De plus faibles différences sont  observées au Luxembourg et en Italie (5,5% chacun), en Roumanie (5,8 %), en Belgique (6,5 %) et en Pologne (7,7 %). Or, une partie seulement des écarts s’expliquent par les caractéristiques individuelles des hommes et des femmes comme l’expérience et l’éducation) et par les ségrégations sectorielles et professionnelles.

Une partie de l’écart de rémunération est liée à un certain nombre de facteurs culturels, juridiques, sociaux et économiques qui vont bien au-delà de la seule question du salaire égal pour un travail égal.

Alors ???? On bouge !!!!

Source by VdBeaufort

Viviane De Beaufort

Docteure en Droit, professeure titulaire à l’ESSEC Business School, Chaire Jean Monnet, Co-directrice du cursus DROIT et du Centre Européen de Droit et d’Economie, Experte auprès de l’Union Européenne. Adviser ou administratrice deThink tanks et réseaux pro féminins. fondatrice des Women programmes et du club Génération #Startuppeuse. Auteur de nombreuses publications et articles. Active sur les RSS, webmaster de groupes linked in et de 2 blogs. Engagée pour la #RSE et le #DD. associée de @Voyagir. Chevalier de l’Ordre du Mérite et de la Légion d'Honneur. En un mot ENGAGEE!

En rapport :